Dalawang Milk

Cette fois-ci, ce sont David et Thibault, créateur de Dalawang Milk, qui nous ont accueillis à Manille. Ces derniers, après quelques années d’expatriation au Vietnam ou encore au Qatar, ont décidé de se lancer dans l’entrepreunariat.

Dalawang Milk est une marque de produits laitiers 100 % local aux goûts divers et variés (5 parfums). La qualité du produit implique un prix relativement élevé qui se situe entre les prix exorbitants des yaourts philippins et de ceux importés. Pour un yaourt Dalawang Milk il faut compter environ 80 pesos (1,40€). Le marché étant en forte croissance, la demande est forte. Aujourd’hui par exemple, nombreux sont les philippins utilisant des applications mobiles pour se faire livrer des yaourts ou toutes sortes de produits laitiers.

Pour que leur entreprise voit le jour, nos deux entrepreneurs se sont dans un premier temps rendu au ministère de l’agriculture afin d’effectuer toutes les démarches administratives. L’autorisation n’a bien évidemment pas été immédiate. Quelques mois plus tard le feu vert étant donné, David et Thibault sont partis à la rencontre des fermiers locaux. Actuellement, Dalawang Milk compte une coopérative de 24 fermiers à coûts réduits, mais bien mieux payer que la plupart des autres fermiers de tout le pays.
Pour que l’idée soit viable, une étude de marché avait été effectuée préalablement. Ils ont donc pu apprendre que la population locale n’aime pas l’acide mais apprécie beaucoup les fruits. Il a donc fallu réfléchir à un produit simple, fruité avec une teneur en sucre donnant satisfaction aux locaux.

Pour mieux comprendre l’entrepreneuriat aux Philippines, plusieurs conseils nous ont été donnés :
¥    On ne détient pas une entreprise à 100%, les proportions sont de 60% du côté philippin contre 40% pour les créateurs. Il est possible de posséder à 100% toutefois une somme de 2 Millions de dollar est à verser pour se faire. Il faut donc retenir que les proportions obligatoires sont un frein pour beaucoup d’entrepreneurs qui ont des difficultés à accepter de partager leur business avec des locaux pour un simple passe-droit.
-    Il est important pour s’en sortir de rencontrer d’autres entrepreneurs. Pour cela, il y a un certain nombre d’évènements organisés. Il n’est pas possible de créer un business en Asie du Sud-Est sans avoir su s’entourer des bonnes personnes. La démarche optimale est de venir dans le pays quelques mois afin de s’imprégner de la culture et de faire les bonnes rencontres.
-    Il faut être patient. Nombreux sont les dysfonctionnements au cours d’une création de business. Il ne faut donc pas s’arrêter aux premières difficultés et être pugnace dans tout type de situation.


 

Samuel Karl

© 2019 by Asiankeys 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now