Eurocham Cambodge

Secteur

Conseil

Création de l'entreprise

2011

Siège social

Phnom Penh

Nombre de partenaires

18

Nombre de salariés

18

C’est au sein des locaux de l’Eurocham à Phnom Penh que se déroule cette nouvelle interview. Guillaume Maltaverne (coordinateur de recherches) nous a accordé quelques heures pour nous présenter cet organisme et répondre à nos questions. 

 

La Chambre de Commerce Européenne a pour rôle de faciliter les échanges et les investissements entre les entreprises des pays de l’Union Européenne et le pays où elle se trouve. Le but premier est de créer un interlocuteur unique à l’ensemble des 28 pays de l’Union. Depuis sa création en 2011, les échanges entre l’Europe et le Cambodge ont évolué de façon exponentielle. Les importations et exportations avec l’Europe sont elles aussi en constante évolution. La France fut le premier pays européen à exporter au Cambodge qui est le premier pays de l’ASEAN en terme de parts de marché pour la France. L’Eurocham réalise bien sa mission car de plus en plus d’entreprises s’implantent au Cambodge. En réalisant ce travail de promotion ce pays devient une destination d’investissements qui sont de plus en plus nombreux et conséquents.

 

En ayant vu de nombreuses entreprises solliciter son aide, Guillaume a pu nous faire part de différents conseils liés aux différents cas qu’il a vu passer. Selon lui, ceux qui ont eu du succès ici au Cambodge on fait petit à petit car les choses sont en réalité très compliquées au début, bien que le potentiel de développement soit incroyable. Réaliser une étude de marché en évoluant sur place pendant plusieurs mois peut permettre d’éviter certaines déconvenues. Le travail en amont est très important et c’est une étape à ne surtout pas sous-estimer au Cambodge. Il a fait part d’un grand nombre d’entreprises qui ont essayé mais qui n’ont pas durées pour différentes erreurs typiques. Pour n’en citer que les plus fréquentes, il y avait vouloir aller trop vite ou croire que c’est trop simple ou encore ne pas faire l’effort de connaître et comprendre l’environnement des affaires local. Il a cité le secteur du tourisme comme un secteur « bouché » et où la concurrence est trop rude. Ce secteur attire cependant toujours un grand nombre d’investisseurs occidentaux qui obtiennent un retour sur investissement de moins en moins souvent. Il nous a au contraire fait part du succès des marchés de niche qui ont des indicateurs macroéconomiques très positifs au Cambodge qui est le 6ème pays en terme de croissance actuellement. 

Jean Vellutini

© 2019 by Asiankeys 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now