Khéma Angkor

C’est à Siem Reap que se déroule notre nouvelle rencontre d’entrepreneurs Français. Céline Troeung, directrice générale de Khéma Angkor, nous a chaleureusement accueilli dans ce lieu qui est à la fois une boulangerie, un café, une épicerie fine mais également un restaurant haut-de-gamme de la ville.
Pour comprendre l’origine de restaurant, il faut s’intéresser au groupe Thalias créé en 2002 par Arnaud Darc, qui est un réseau d’hôtels et de restaurants hauts-de-gamme qui compte aujourd’hui plus de 200 employés au Cambodge.
Arnaud n’étant pas disponible pour notre interview, nous avons pu écouter Céline au sujet de l’entreprenariat local.

Après avoir été diplômée d’un master à l’école de commerce de l’ESCE à Paris, Céline s’est dirigée vers des postes en marketing, du marketing opérationnel au marketing management. Arrivée depuis maintenant 4 ans au Cambodge, elle dirige le Khéma Angkor depuis 1 an.
La venue dans son pays d’origine n’a pas été chose simple. En effet, ses parents, qui vivent actuellement en France, ont connu la guerre civile cambodgienne. Ils avaient donc beaucoup de craintes au sujet d’un retour de leur fille dans le pays. Pour y aller en douceur, Céline a décidé, dans un premier temps, de prendre du bon temps au Cambodge dans le cadre de vacances et a eu un réel coup de foudre. Puis, dans un second temps, y travailler a été une évidence.
L’opportunité de Thalias s’est présentée rapidement grâce à ses expériences en marketing dans plusieurs entreprises mais également grâce à sa maîtrise de 4 langues : le français, l’anglais, le mandarin et le khmer (langue nationale cambodgienne). Son adaptation a également été rapide car la communauté d’expatriés y est grande avec de nombreux événements organisés par diverses associations (French Tech, Eurocham etc).

La gestion d’un établissement comme le Khéma Angkor n’est pas chose simple. En effet, il y a plusieurs enjeux à comprendre et plusieurs qualités à développer préalablement.
Il faut rapidement avoir en tête qu’on ne manage pas de la même manière qu’en France. Il faut s’armer de patience et être diplomate. On ne met pas la pression, on ne fait pas de remontrances à un de ses employés cambodgiens devant un autre. Il faut savoir arrondir les angles sous peine de voir son salarié démissionné du jour au lendemain ce qui arrive couramment au Cambodge. Le sentiment d’appartenance à une entreprise est rare dans le pays, ce qui explique l’important turnover dans la plupart d’entre elles et un chômage quasi inexistant sur l’ensemble du territoire.
Aujourd’hui, les problématiques salariales et environnementales sont au coeur de certaines entreprises au Cambodge. C’est le cas du groupe Thalias qui n’hésite pas à récompenser ses salariés avec des pourboires supplémentaire en fonction de la motivation, avec des primes et une forte possibilité d’évolution dans l’entreprise afin que le salarié ne se lasse pas et puisse gagner constamment en ambition. Malgré que ce ne soit pas encore une priorité pour les locaux, certaines démarches RSE ont aussi été mises en place, comme la réduction de l’usage des bouteilles en plastique et le remplissage gratuit de bouteilles d’eau usagées.

Pour créer son entreprise au Cambodge, Céline nous a donné 3 conseils :
1.    Bien connaitre les lois cambodgienne, certificats et taxes. Passer par des cabinets de consulting  ou des cabinets d’avocats peut se révéler intéressant. Petit tip à savoir par exemple : le logo en Khmer doit être plus gros que celui l’anglais.
2.    Concernant le management du personnel, il faut tenter de trouver les personnes les plus qualifiées à toutes les échelles, puis continuer de les former et les motiver au quotidien.
3.    Il faut connaitre son marché car beaucoup de restaurants et de boutiques ouvrent et ferment rapidement. C’est pourquoi, venir sur place 6 mois à l’avance est indispensable.

Pour les entrepreneurs qui voudront à l’avenir tenter d’implanter leur business au Cambodge, Céline a évoqué deux secteurs avec un fort potentiel qui sont le secteur du loisir et l’IT avec les applications mobiles.


 

Samuel Karl

© 2019 by Asiankeys 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now