Koh Pha-Ngan Arena Hostel

C’est au sein de l’auberge « Pha-ngan Arena » sur l’île de Koh Pha-ngan (au sud-ouest de la Thaïlande) que nous réalisons cette nouvelle interview aux côtés de Jeremy Joret (directeur de l’auberge et d’autres business sur l’île).

Parti de France a l’âge de 21 ans pour jouer au football en 2ème division japonaise puis pendant six mois à Philadelphie ou encore un an en Australie, c’est à Koh Pha-ngan qu’il décida de poser ses valises et de se lancer dans la gestion d’auberges en mars 2012. C’est suite à de nombreuses venues sur l’île qu’il a décidé de s’y installer et de créer ce concept d’auberges focus sur les backpackers sportifs et fêtards. Une des raisons qui l’a poussé à se lancer dans la gestion d’auberges est la Full Moon qui a lieu tous les mois sur l’île et qui a toujours autant de succès années après années. Durant les cinq jours de Full Moon les prix explosent littéralement (x5 environ). Malgré cette hausse, l’auberge affiche toujours complet chaque mois pour cet évènement mondialement réputé. Ces Full Moon permettent de payer tous les frais fixes pour un mois soit environ 500 000 bahts.

Pour assurer des réservations constantes Jérémy a décidé d’orienter son auberge sur les Full Moon mais aussi sur le sport. Son taux de remplissage le plus faible sur une année peu importe la saison est de 50 couchages ce qui est relativement élevé « le monde appelle le monde ». Ses auberges possèdent un terrain de foot en synthétique qui a coûté environ 4 millions de bahts soit un peu plus de 110 000 euros et un terrain de tennis. Grâce au succès de ces auberges le terrain de foot a été rentabilisé en deux années. De plus, Jeremy a accéléré son intégration en misant sur l’ouverture de ce terrain aux locaux. Très régulièrement des tournois sont organisés et ces derniers sont de plus en plus populaires aussi bien chez les touristes que chez les Thaïlandais. En dehors du temps réservé aux matchs, le terrain est ouvert aux enfants de l’île gratuitement, ceci favorise et entretien un bon relationnel et ce n’est pas négligeable. Malgré une grosse communauté d’expat permanente sur l’île, il est capital de bien s’entendre avec les locaux. Ceci a aussi largement facilité son intégration ce qui lui a permis d’être rapidement connu et conseillé.
"La passion amène la compétence."
D’un point de vue financier maintenant, Jeremy nous a conseillé de bien s'entourer et de surtout bien se protéger quand on investit. Il faut prendre certaines mesures de précaution comme la reconnaissance de dettes. En Thaïlande un étranger ne peut posséder que 49% d’une affaire c’est pour cela qu’il faut s’entourer de Thaïlandais de confiance mais selon lui il  ne faut pas hésiter à posséder en plus (en cas de complications) un contrat de session de part à blanc ainsi qu’une lettre de démission. Ceci permettra l’investisseur étranger en cas de retournement de situation, de licencier le thaïlandais et de sécuriser les fonds investis. Il faut encore que l’investisseur étranger soit le directeur de l’entreprise pour pouvoir prendre une telle décision. S’entourer d’avocat Thaïlandais peut s’avérer être un avantage de taille pour réaliser le bon montage financier au départ et assurer une sécurité sur les investissements.

 

Jean Vellutini

© 2019 by Asiankeys 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now